L’AMF doit prendre ses responsabilités

 Les accords passés en février 2002 par MM. Louis SCHWEITZER  et Carlos GHOSN qui ont conduit à l’accord du 27 mars 1999 connu sous l’appellation ALLIANCE RENAULT NISSAN ont-ils eu les résultats attendus, définis dans la chartre signée par les deux parties ?

Manifestement Carlos GHOSN est le PDG de NISSAN avant de servir RENAULT, y compris en ne respectant pas la chartre conclue en 2002 ; quelles raisons peuvent expliquer  que les autorités telles que l’AMF ou l’organisme qui gère les  participations de l’état ne protègent pas les intérêts de RENAULT ?

2017 06 13 L’alliance un accord de dupes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *