Tel qu’il est construit le Conseil d’administration de Renault garantit au PDG une majorité de fonctionnement à travers le filtrage des candidatures proposées au vote de l’assemblée des actionnaires. Le Conseil n’est qu’une chambre d’acquiescement qui conforte le pouvoir de Monsieur Ghosn.  Pour s’en convaincre il suffit de prendre connaissance de la partie consacrée aux devoirs de l’administrateur dans le règlement du ConseilRenault un Conseil d’administration sous influence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *