Nissan veut modifier les termes de son alliance avec Renault en montant au capital du constructeur français. La demande du japonais entraînerait « un net renversement du fonctionnement de l’Alliance au détriment de français« , selon des observateurs avisés, pouvant conduire à faire de Renault une filiale de Nissan !

Alliance Renault Nissan Carlos GHOSN sauveur ou prédateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *