Si Renault et Nissan restent des entreprises distinctes  le rapprochement des fonctions opérationnelles entr’elles a tous les aspects d’une fusion, qui se fait par le bas et qui  fort logiquement « incite également au rapprochement des directions des deux sociétés  » selon les écrits du groupe pour l’assemblée des actionnaires de 2015.  Aux antipodes du discours officiel qui réfute régulièrement l’idée de fusion2017 03 10 La fusion la faire pour en parler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *