La Direction s’est engagée dans l’accord de 2013 tout en sachant qu’elle pourrait ne pas faire les volumes prévus pour les sites  français.  Le choix pris par la Direction est d’abord de saturer en voitures les sites hors France. Le réalisé 2015 illustre ce fait, les sites espagnols et turcs en fonction de leurs moyens respectifs sont largement engagés. A contrario la production à  Flins  était revue à la baisse, quant à Douai malgré les investissements et le renouvellement de la gamme sur la période l’engagement devait rester le même sans le retournement du marché.

annoncees-en-fevrier-par-le-pdg-de-renault

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *